MONTUNIS

MONTUNIS

Site médico-poético-libertaire - La Tunisie et le monde...


Comment je considère la langue ?

Publié par Karim Abdellatif sur 10 Novembre 2014, 15:38pm

Catégories : #articles

Comment je considère la langue ?

Seuls les gens mal informés pensent qu'une langue sert seulement à communiquer. Une langue constitue aussi une manière de penser, une façon de voir le monde, une culture.

Claude Hagège

Comment je considère la langue ? Je suis binational et bilingue (je parle le français et l'arabe tunisien) depuis mon jeune âge... Je comprends sans peine l'anglais, et l'italien m'est familier (grâce à Rai Uno). Il m'arrive de rêver dans les deux langues (l’arabe tunisien et le français). J'insulte plus volontiers en arabe tunisien, mais une fois, rien qu'une fois, c'est un « fuck you ! » américain qui est sorti spontanément de je ne sais où (lors d'un accident de la route manqué).... Je parle avec ma mère et avec certains de mes amis en français ou en francarabe. Au travail et dans la rue, je parle l’arabe dialectal. Quand je vais en France, je parle essentiellement le français.

Ce que j'ai pu remarquer (et je ne pense pas être fondamentalement différent du reste des humains) : que je parle l’arabe littéraire, l’arabe dialectal, le français, l’anglais ou que je baragouine de l'italien, je reste la même personne. Cependant, ma façon de penser change... Je ne pense pas de la même façon quand je vis depuis deux ans en Tunisie et que je parle constamment le tunisien que quand je suis en France depuis sept mois et que je parle tous les jours le français.

D'autre part, je sais que les langues (qui font à mon sens partie intégrante de la culture) dans lesquelles j’ai baigné, ont fait de moi un individu différent d’un Australien, d’un Coréen ou d’un Lapon. J’estime que ce qui est une spécificité culturelle (et la langue en est une), qu’elle soit régionale, nationale ou supranationale est une richesse, pour soi et pour le reste de l’humanité. Si nous parlions tous essentiellement l’anglais, nous finirions par penser comme des Américains et par adopter progressivement les valeurs étasuniennes. Celui qui croit que la langue n’exerce pas d’influence sur la psyché et l’intellect, n’a peut-être pas fait la même expérience du langage que moi. Il en est de même, d'après moi, pour l'écriture…

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents